Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mans Évidemment, Socialiste, Écologiste et Progressiste

Blog du groupe majoritaire "Le Mans Évidemment, Socialiste, Écologiste et Progressiste" de la Ville du Mans

Le Mans Évidemment, Socialiste, Écologiste et Progressiste

Retour sur le Conseil municipal informel du 27 avril 2020

Retour sur le Conseil municipal informel du 27 avril 2020

Les collectivités territoriales sont en premières lignes face à la crise sanitaire actuelle. Stéphane Le Foll, Maire du Mans, a souhaité organiser un Conseil municipal informel en visio-conférence afin de rendre compte aux élus des mesures prises pour la Ville du Mans.

Retour sur les principaux points évoqués :

CCAS :

Stéphane Le Foll a souligné que le nombre de coup de fil et de contacts sont de plus en plus importants, avec de nouveaux publics tel les entrepreneurs qui commencent à prendre des contacts parce qu'ils vont être dans la difficulté. Je souhaite remercier les services de la ville et du CCAS, Yves Calippe, Adjoint chargé des Solidarités et tous les bénévoles et les associations. Nous allons continuer à fournir des repas aux plus fragiles et également aux étudiants. Nous avons également mis en place deux numéros téléphonique, un sur France Bénévolat afin que ceux qui souhaitent aider et donner de son temps puissent avoir un contact et un autre consacré à une aide psychologique pour faire face à ce confinement.

MARCHÉS :

Le Maire du Mans a précisé l'action de la collectivité sur ce point : nous avons pris la décision de fermer les marchés au moment où le Premier ministre a demandé à ce que les marchés soient fermés, sauf exceptions pour les marchés ruraux, ce afin de respecter les règles de distanciation sociale et d'organisation. À ce même moment, le pic épidémique était devant nous. Nous avons rouvert les marchés le dimanche 19 mars, pour celui des Jacobins et celui de Pontlieue avec le soucis du respect des règles de distanciation physique et les gestes barrières.

ÉCONOMIE :

Nous nous sommes inscrits dans la démarche lancé par la Région, en ce qui concerne le fonds de résilience, dédié aux entreprises ne bénéficiant pas du fonds national. Cette participation de la Métropole s'élève à 410 000€. Un site internet va être créé afin de recueillir les demandes des entreprises sur la base d'une déclaration sur l'honneur. Ce fonds est destiné aux entreprises ayant un chiffre d'affaire compris entre 0 et 100 000 €. Ces aides pourront aller de 3 500 à 10 000 € et les entreprises ayant un chiffre d'affaire de plus de 100 000 € auront le droit à un prêt de 10 000 € remboursable.

LES ÉCOLES :

Claude Jean, Adjoint chargé de la Vie scolaire détaille l'action mise en place dès le début du confinement : l'accueil des enfants de soignants, de l'aide sociale à l'enfance et des forces de l'ordre ont été accueillis dès le 17 mars dans 6 écoles de la ville. Je remercie les agents des services pour cette mobilisation. C'est un accueil qui a eu lieu 7j/7, avec des petits déjeuners, repas du midi et des goûters. Il y a bien sûr un nettoyage et une désinfections des locaux, les agents travaillent avec des masques et des gants. Des solutions hydroalcooliques sont à dispositions dans les écoles. La moyenne des effectifs était de 50 enfants divisés en petits groupes afin de respecter les gestes barrières. Deux numéros d'appels ont été ouverts, ainsi que deux lignes pour les inscriptions pour l'année 2020-2021. Nous avons annulé la fête des écoles ainsi que les kermesses.

COLLECTE DES DÉCHETS :

Nous avons réduit le ramassage des déchets à une collecte par semaine afin d'assurer la sécurité de nos agents. Nous avons également renforcé la présence des cantonniers sur le centre-ville. Je tiens tout particulièrement à saluer leur travail et leur mobilisation face à cette crise sanitaire. Nous restons mobiliser et réactifs afin de garder notre ville propre, souligne Renée Kaziewicz, Vice-Présidente Le Mans Métropole chargée de la Propreté

EHPAD :

Nos EHPAD ont également été soumis a une pression extrêmement forte, précise Christiane N'Kaloulou, Adjointe chargée des Seniors. Je tiens à souligner que nous n'avons pas attendu les recommandations du gouvernement sur l'interdiction des visites et que nous avons anticiper en les interdisant dès le 7 mars afin de limiter la propagation du virus. Nous avons à ce stade ni de malade, ni de décès à déplorer dans nos structures.

COMMERCES :

Pour les commerçants c'est une situation très préoccupante. Je suis en contact permanent avec beaucoup d'entre eux. Les événements des gilets jaunes, des manifestations contre la réforme des retraites, ont mis à mal les trésoreries de nos commerces. Il est nécessaire que dans les semaines à venir on ait une réflexion sur l'aide que l'on peut apporter à ces commerçants, car j'ai bien peur que beaucoup d'entre eux ne puissent rouvrir, détaille Françoise Dubois, Vice-Présidente Le Mans Métropole chargé du Développement commercial. Dans les semaines à venir, nous allons réunir les différents acteurs afin de réfléchir collectivement pour trouver des solutions, souligne Stéphane Le Foll, Maire du Mans.

FINANCES/PERSONNEL :

Avec l'achat de masques et les différentes décisions que l'on a prise et que l'on devra prendre, il est nécessaire de rappeler que les dépenses vont augmenter et les recettes diminuer, commente, le Maire du Mans. Sur les commandes de masques que nous avons déjà passées, cela représente pour l'instant 750 000 €. Et l'approvisionnement en masque s'inscrit pour une période de 2 voire 3 mois. Nous devrons fournir un masque à chacun de nos agents et aux publics fragiles. Cela va voir un impact important sur nos finances. En ce qui concerne les tests, nous allons signer une convention entre la Métropole, le Centre hospitalier du Mans, les laboratoires publics et privés, le département, et les maires de la Sarthe afin de pouvoir s'engager dans un système organiser de tests.

Il est évident que la mobilisation de la ville dans cette crise est le fruit des services et des élus. Sur les 3700 agents de nos collectivités, environ 1000 agents ont travaillé en direct auprès de la population, 600 agents ont télétravaillé et 2000 agents non pas eu d'activité (gardes enfants, problèmes de santé, et mobilisables pour certains secteurs), ajoute Patrick Delpech, Adjoint au Maire chargé des Finances et du Personnel. Les agents DRH ont été mobilisés en télétravail pour assurer la paie des agents. Nous avons gardé un contact régulier avec les organisations syndicales. Pour l'avenir nous avons programmé un CHSCT le 6 mai pour présenter les conditions de la reprise. Concernant les finances, nous avons veiller tout au long de cette période à ce que les entreprises pour lesquelles nous avons des factures soient réglées en temps et en heure, afin de ne pas laisser les entreprises sans trésorerie.

CULTURE/VIE DES QUARTIERS :

En ce qui concerne la Vie des quartiers, globalement tout est à l'arrêt, souligne Christophe Counil, Adjoint à la Vie des quartiers. Nous maintenons cependant un lien très fort avec l'ensemble des acteurs des quartiers. C'est dans ce cadre-là que nous avons pris la décision d'annuler toutes les festivités à venir, notamment les fêtes des quartiers, bien évidemment l'annulation de Le Mans Fait son Cirque, avec un report de la parade qui était prévue cette année, pour l'année 2021. Cependant, nous travaillons sur un maintien probable des soirs d'été afin de continuer à diffuser la culture dans les quartiers, d'apporter un moment de détente à travers des lieux définis. Cela se fera en retravaillant l'organisation, notamment à travers des petites jauges de publics et une nouvelle formule.

FORMALITÉS ADMINISTRATIVES/CIMETIÈRES :

Le service Population a pas mal était sollicité, et pourtant il a fonctionné avec la moitié des effectifs, affirme Lydia Hamonou-Boiroux, Adjointe chargée de l’Administration citoyenne. Nous avons bien sûr suspendu certaines activités, notamment les demandes et délivrances de cartes d'identité, ou encore les passeports. Les services décès, vente de concessions et naissances ont continué à fonctionner. Les cimetières ont fermé le 20 mars et ont été rouverts le 27 mars, les usagers sont satisfaits. Cette réouverture nous l'avons souhaité car les conditions de sépulture sont très strictes, et il y avait donc un besoin de pouvoir se recueillir sur les tombes, cependant avec des restrictions très strictes.

SÉCURITÉ :

Christophe Counil, Adjoint chargé de la Sécurité publique a apporté des précisions quant à l'activité de la police municipale durant cette période de confinement : Sur l'action du service Prévention – Sécurité, la police municipale, à la demande de la Préfecture et de la Police nationale participe aux opérations de contrôle du respect du confinement. Depuis le 18 mars, il y a eu 4200 contrôles et 144 contraventions. Notre priorité est avant tout d'engager un travail de pédagogie afin de rappeler les règles du confinement. Nous avons aussi réactivé le Centre de Supervision Urbain, du lundi au samedi en après-midi afin d'orienter l'action de la Police municipale. Nous avons demandé aux agents de médiation de circuler dans les quartiers pour vérifier la façon dont le confinement était respecté. Très vite, ils nous ont fait remonter que dans la plupart des quartiers il était très bien appliqué malgré quelques individus récalcitrants qui ne le font pas. De ce fait, nous les avons réorienter vers la surveillance des bâtiments publics.

URBANISME/DROITS DES SOLS

Le travail des services continue. Nous avons quelques agents en télétravail. Des centaines de certificats d'urbanismes sont signés et le tout-venant continue à être suivi par le service. Pour les dossiers plus importants tels que les permis de construire, qui demandent un travail transversal, on observe quelques ralentissements. Je salue le travail des agents du pôle urbanisme durant cette période particulière afin de maintenir un service public efficace à notre population, commente Samuel Lopes, Adjoint chargé de l'Urbanisme-Foncier.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :