Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mans Évidemment, Socialiste, Écologiste et Progressiste

Blog du groupe majoritaire "Le Mans Évidemment, Socialiste, Écologiste et Progressiste" de la Ville du Mans

Le Mans Évidemment, Socialiste, Écologiste et Progressiste

Le nouveau visage du Mans ; une PLUi d'idées pour la Métropole

©Groupe des Élu.e.s socialistes et républicains / Ville du Mans

©Groupe des Élu.e.s socialistes et républicains / Ville du Mans

 

Hier, M. le Maire-Président et moi-même avons présenté en conseil municipal du Mans le travail d'élaboration de notre nouveau Plan Local d'Urbanisme communautaire. L'occasion de souligner plusieurs mesures fortes concernant notre Ville : retour sur 4 années d'échanges intenses pour un nouvel urbanisme manceau.

 

 

La Concertation 

 

Depuis 2014, de nombreux événements publics ont permis d'échanger directement avec la population: des groupes d'habitants ont été sollicités lors de l'étape de diagnostic, une grande journée d'échanges et de débats a eu lieu en novembre 2016, des réunions publiques sur les orientations générales en mai 2017 puis des expositions dans l'ensemble de nos communes en novembre 2018.

 

Entre temps, des démarches participatives ont été réalisées dans le cadre des études environnementales: 8 rencontres avec les agriculteurs, 2 rencontres avec les acteurs économiques, des réunions avec les acteurs de l'habitat puis avec les acteurs des mobilités ainsi qu'avec le conseil de Développement.

 

Au Mans, un approfondissement de l'analyse du fonctionnement urbain de la ville a été réalisé avec les 7 conseils de quartiers de mars à septembre 2017.Nous leur avons fourni des données et documents en toute transparence, permettant un véritable travail de co-élaboration dans les domaines des centralités, du renouvellement urbain, de la mixité des fonctions urbaines, du patrimoine et du paysage.

Développement résidentiel : maintien des équilibres territoriaux et reconquête urbaine.

En matière de production de logements, nous nous donnons pour objectif la réalisation de 8400 habitations d'ici 2030 afin de répondre aux besoins de la population mancelle. 2/3 de ces nouveaux besoins viennent du vieillissement de la population et du desserrement des ménages, visant à adapter notre parc avec de nouvelles typologies d'habitats. Le reste vise à accueillir de nouveaux habitants, Le Mans ayant retrouvé un niveau d'arrivée d'habitants supérieur aux départs depuis quelques années.

 

Pour y répondre, nous choisissons avant tout de reconstruire la ville sur elle-même par un renouvellement urbain fort, et de mobiliser notre parc vacant plutôt que de céder à l'étalement urbain. 70% des nouvelles constructions le seront donc en dehors de toute extension, sur des secteurs déjà bâtis.

 

Au delà, nous choisissons désormais de mieux encadrer les zones ouvertes à l'urbanisation, en créant deux séquencessur la 1ère période du PLU (2019-2024), les zones actuellement ouvertes à l'urbanisation (de nombreux secteurs identifiés comme potentiel de renouvellement urbain, ainsi qu'une partie de Belle Chasse et Fouillet ...) devront être intégralement achevées avant d'ouvrir la 2ème période (2025-2030) et de débloquer les secteurs Rougemonts, le reste de Belle-Chasse, une partie de la Vallée St Blaise et de la Grande Sapinière.

 

La création d'une 30aine d'OAP (orientation d'aménagement et de programmation) nous permet désormais d'imposer, même aux projets privés, des principes de circulation, d'ordonnancement, de composition et de destination des constructions.

 

Enfin, des sites restent en attente d'orientations. Ils feront l'objet d'échanges afin de réaliser des programmations cadrées :

  • Paixhans-Etamat, qui est une opportunité exceptionnelle pour développer un nouveau quartier en veillant au désenclavement du site, à son ouverture vers la centralité avenue Bollée et au développement de la Trame Verte Urbaine.
  • Le secteur de la Gare, avec différents potentiels pour développer un projet urbain qui participera à la transformation de l'image de notre ville sur une entrée d'agglomération majeure.
  • Anatole France / Eichtal, en bordure de Sarthe, proche de la Gare et du centre-ville.

 

Règlement : pour un urbanisme de projet

 

L'Urbanisme de projet est la nouvelle façon de fonctionner en matière d'Urbanisme. Désormais, le projet sera à l’origine de la règle.Il s'agira de produire une urbanisation adaptée à son environnement bâti et naturel, et tirant partie au mieux du contexte physique, et de ne pas brider la conception des futurs quartiers, notamment résidentiels.

 

Les règles qui s’appliquent en termes de conformité sont limitées, et plusieurs aspects sont exprimés en termes d’objectifs à atteindre. On ne réfléchit donc plus en terme de conformité, mais de compatibilité.

 

Sur le plan des hauteurs, nous avons recherché une hauteur "adaptée" prenant en compte l'objectif de densification de la ville et la morphologie bâtie existante. Si on ne peut pas lutter contre l'étalement urbain sans densifier notre ville, il s'agit pour autant d'une densification douce. La plupart des secteurs de la ville ne seront pas modifiés : seule une déclinaison spécifique de certaines voies pourront désormais accueillir des gabarits supérieurs à leur environnement immédiat.

 

Coefficient nature : le verdissement de la ville

 

Grand changement sur notre façon d'aborder les espaces verts pour les nouvelles constructions : nous avons annoncé la mise en place d’un coefficient nature minimum plutôt qu’une emprise au sol maximum. Dans le but d'éviter que nos espaces verts ne soient pas assez travaillés, ne cherchant qu'à répondre à une simple obligation de pourcentage d'emprise au sol, nous souhaitons désormais mettre en avant la place de la nature pour répondre aux enjeux environnementaux de biodiversité et d’adaptation au changement climatique.

 

Dans une démarche triptyque de développer la présence végétale en milieu urbain, de consolider à l’échelle du Mans une trame propice à la biodiversité et de se protéger de la chaleur, le coefficient nature va fixer une obligation de création de surfaces éco-aménageables pour toute construction :

  • espace verts en pleine terre,
  • espaces verts sur dalle,
  • surfaces semi-perméables,
  • toiture végétale,
  • agriculture périurbaine hors sol,
  • surfaces verticales végétalisées, ...

Les différentes manières de respecter cette obligation n’ayant pas la même efficacité du point de vue de la préservation de la biodiversité, le règlement du PLU prévoit une pondération différente pour chacune d’entre elles permettant de prendre en compte cette différence d’efficacité (voir carte).

 

Patrimoine : mieux accompagner les particuliers dans leurs projets d'extension et de transformations du bâti

 

A l'aide d'un bureau d'études d'architectes, le pôle des Etudes Urbaines a mené un travail de référencement unique permettant d'identifier l'ensemble du tissu urbain de notre ville.

 

Cette analyse a permis de repérer 5 différentes typologies bâties :

  • les maisons de ville de toutes époques,
  • les villas et pavillons,
  • les maisons bourgeoises,
  • les hôtels et grandes demeures,
  • les immeubles collectifs.

Les maisons spécifiques, type mancelle, leroy-haricot,... ont également été identifiées, de façon à créer un cahier de connaissances sur l'origine de ces bâtiments et leurs caractéristiques architecturales et urbaines(notamment les matériaux et modes constructifs) à disposition du public, permettant de mieux accompagner les particuliers dans leurs démarches de rénovation ; une isolation extérieure, par exemple, ne se réalise pas de la même manière selon la nature de la structure de son pignon.

 

 

 

Enfin, nous avons fait le choix d'inscrire des mesures de protection pour des maisons et immeubles remarquablesencore non classés comme monument historique, développant l'idée qu'il n'y a pas que la Cité Plantagenet au Mans, mais également du bâti d'intérêt dans l'ensemble de nos quartiers.

 

Il faut savoir que ces magnifiques bâtisses ne sont pas protégées par l'Architecte des Bâtiments de France. C'est pourquoi, pour 63 d'entre-elles, des règles spécifiques seront inscrites dans le règlement du PLU communautairepour encadrer leurs réhabilitations, extensions ou surélévations afin d'en préserver l'intérêt patrimonial.

Le Centre ville du Mans : conforter la centralité de l'agglomération.

Dans un premier temps, il revenait de créer un périmètre de centralité spécifique sur le coeur de ville du Mans afin de renforcer son rayonnement et son attractivité comme pôle commercial majeur de l'agglomération. C'est donc fait, en prenant compte des recommandations du bureau d'études ayant travaillé sur la redynamisation du centre-ville. Dans ce périmètre, les changements de destination en rez-de-chaussée de commerces et restaurants vers du logement seront interdits ; aux abords, les nouveaux commerces seront interdits, de façon à canaliser et optimiser la densification commerciale dans nos rues commerçantes.

 

Au delà se pose la question des centres commerciaux de périphéries, qui par le développement systématique de galeries marchandes amènent une forte concurrence envers nos commerces de proximité. Sur ce point, nous souhaitons marquer notre profond désaccord avec la création de nouveaux hypermarchés. C’est pourquoi, afin d’empêcher nouvelles implantations de ce type, nous proposons d’interdire les nouveaux commerces de galeries commerciales dans l’ensemble de nos périphéries commerciales.Plus de nouvelle galerie, plus de nouveaux hypermarchés.

 

D’une pierre deux coups, car s’ils seront interdits dans nos ZAComs (zones définies par le ScoT des Pays du Mans), le centre-ville, les centre-bourgs et les centralités de proximité dans nos quartiers et nos communes pourront bien entendus continuer à accueillir de petites cellules commerciales, protégeant ainsi nos petits commerces tout en les centralisant pour plus d’attractivité.

 

Aussi, notre PLUi interdira l’implantation de nouveaux commerces alimentaires dans nos zones d’activités.De plus en plus d’alimentaire s’installe dans les ZA, et nous souhaitons préserver ces secteurs pour nos activités logistiques et industriels.

 

Désormais, le nouveau PLU nous permettra d’autoriser ou d’interdire plus spécifiquement jusqu’à 20 sous-destinations, nous permettant d’être plus précis dans les vocations autorisées par zone. Notez que ces mesures sont un début qui ne sera pas classé sans suite. Nous reverrons nos interdictions lorsque nous aurons les conclusions du nouvel observatoire commercial coordonné par l’Université du Mans. S’il est jugé bon d’interdire d’autres sous-destinations, la liste pourra alors s’agrandir.

Consommation foncière : un retrait de plusieurs centaines d'hectares au profit d'espaces naturels et agricoles. 

Concernant la consommation foncière, la volonté de M. le Maire et de la majorité municipale est claire.

Notre document de planification nous le permettant, nous avons pris plusieurs décisions fortes :

  • Aucun secteur non stipulé à l'ancien PLU n'est ouvert
  • Les secteurs en extension restent donc ceux déjà identifiés
  • Certains d'entre-eux redeviennent espaces naturels et agricoles

Sur Le Mans, nous avons pris la décision de revenir sur 100 hectares identifiés comme secteurs d'extensions, qui sont donc reclassés en zones naturelles et agricoles: une partie de la Zac Rougemont, de Fontaines, Vallée St Blaise et de Grande Sapinière.

 

En conclusion

 

Je tiens personnellement à remercier le travail transversal de nos services (Urbanisme avec les pôles des études urbaines et droit des sols, Nature en Ville, Habitat-Logement, Aménagement Urbain et Voirie,...), l'ensemble de nos partenaires ayant participé à la phase de concertation (les 7 conseils de quartier, les associations, les professionnels de l'habitat, de l'économie, les agriculteurs,...) et bien sûr tous les collègues élus du Mans, maires et adjoints à l'Urbanisme de Le Mans Métropole pour nos échanges intenses et enrichissants.

 

Voté à l'unanimité au Mans, l'arrêt de projet sera soumis en conseil communautaire le 14 mars.

 

Samuel Lopes, Adjoint au Maire chargé de l'Urbanisme et Conseiller communautaire.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :